Gouvernement Pommier : Pronostics

Lettre d'information confidentielle exclusivement destinée aux abonnés de la Revue.
Elle concerne la Frôce, elle publie sur les hommes influents, leurs affaires et leurs réseaux.
Répondre
Avatar du membre
Arsène Colombo
Citoyen
Messages : 19
Enregistré le : 06 juin 2014, 13:28
Type de compte : Scénario
Résidence : ---

Gouvernement Pommier : Pronostics

Message par Arsène Colombo »

Image
Image
[police=Georgia]GOUVERNEMENT POMMIER : PRONOSTICS.[/police]
S.
Le Gouvernement devrait être officiellement annoncé demain soir. D'ici là, retrouvez en exclusivité le pronostic d'Homo Politicus sur l'attribution des différents portefeuilles gouvernementaux. Sans surprise, la droite est mise à l'honneur :

Ministre des affaires étrangères : Gavroche Finacci

Valeur sûre dont on fait régulièrement appel, Gavroche Finacci devrait être rappelé aux affaires. Une personnalité qui n'appartient à aucun parti politique et qui a de solides compétences dans ce domaine ministériel. Il devrait être choisi sans scrupules en raison du fait que malgré son centrisme notoire, il n'a pas participé à l'épopée ADF.

Ministre de l'Intérieur et de la Défense : Gaspard Salcedo

Un poste régalien pourrait correspondre au profil de l'homme fort du RPF. "Monsieur 13 députés" se retrouverait en première ligne en s'occupant du dossier de l'ultra-gauche dont beaucoup souhaitent la disparition par des moyens réglementaires. Sa place confortable au sein de la droite, juste ce qu'il faut pour garantir la majorité au chef du gouvernement, lui donne l'influence nécessaire pour se faire caresser le poil dans le bon sens pourvu qu'on lui donne un fauteuil à la taille de ses ambitions et de son caractère bien trempé.
Par ailleurs, son programme est beaucoup trop droitier. Bastien Pommier ne devrait donc pas prendre le risque de lui confier un domaine où il pourrait faire des dégâts en imposant une rupture trop brutale, mais en même temps sa main de fer serait utile pour gérer les troubles à l'ordre public auxquels la droite pourrait être confrontée.


Ministre de l'Economie : Thomas de Kervern

Modéré quand il faut l'être, l'homme d'affaires devrait être sollicité pour prendre la tête du Quai Albertas. Sa participation dans les débats a été remarquée et ce serait lui rendre la récompense qu'il mérite que de l'honorer d'un poste d'envergure.
Son domaine de prédilection est à l'origine la santé & les affaires sociales. Il a hérité de ce ministère sous le gouvernement Gilbert et a commencé le débat électoral par évoquer l'intérêt à apporter à ces deux thématiques, au-delà de l'économie et des questions intérieures. Mais il est dur d'imaginer qu'il ne soit pas plus intéressé par un fauteuil plus grand.


Ministre de la Justice et des Institutions : Paul Fairbanks

Un poste tranquille que ne devrait pas refuser ce libertarien dont l'ambition de gouverner se ressent dans sa propension à se montrer sur le devant de la scène publique. L'occasion d'appliquer une feuille de route qui, si l'on en croit le programme du RDD, devrait être répressive et sévère. Plutôt problématique pour un esprit qui cherche à développer la notion de liberté individuelle.
On avait pensé à Paul Fairbanks pour le ministère de l'Economie, mais il risquerait d'appliquer des mesures trop libérales inspirées de son libertarianisme affiché. Ce qui serait jouer avec le feu pour Pommier, surtout au lendemain des violentes émeutes qui ont eu lieu à Aspen


Ministre de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur, de la Recherche : Bastien Pommier

L'actuel Premier ministre devrait se reconduire dans un domaine au sein duquel il se sent à l'aise, du fait de son expérience reconnue du monde de l'enseignement. Et puis, il lui reste des choses à achever comme la vulgarisation des moyens de lutte pédagogiques contre l'extrémisme dès le plus jeune âge. Le projet de loi avait en effet été adopté de manière serrée avec une victoire in-extremis.

Ministre de la Santé, de l'Egalité et des affaires sociales : Jessica Vespucci

Revenante mais ténor de la droite libérale, Jessica Vespucci dont le retour soudain aux locaux privés du RDD a enthousiasmé bien des militants, devrait acquérir ce poste pour plusieurs raisons. C'est une femme, issue de la diversité et qui pourrait adoucir son image de femme d'affaires froide et austère en mettant en place des mesures généreuses.

Ministre de la Culture et des Sports, chargé de l'Environnement, de l'Agriculture de la Ville et des Transports : Erce Washington ou Louis Victor.

Le "placard" comme on l'appelle en politique, c'est le portefeuille de la culture et des sports, qui ne fait pas d'émules. En règle générale, c'est un bon moyen pour voir la capacité de travail d'un nouveau né de la politique bien que dans ce domaine, même les plus expérimentés auraient eu du fil à retordre. Erce Washington et Louis Victor seraient deux bons candidats.

Exclus du gouvernement, la gauche pour des raisons évidentes, le centre parce que les résultats ont marqué une volonté d'alternance politique mais également les indépendants dont la tête de proue - Mme Mackenzie Calloway - s'est illustrée avec son animosité à l'égard de l'actuel Premier ministre. Son comportement, qualifié d'opportuniste, avait suscité colère, sarcasmes et désapprobation
.

Répondre

Retourner vers « Homo Politicus »