Qui sommes-nous ?

défendre le droit des homosexuels, bisexuels et transsexuels en Frôce
Répondre
Avatar du membre
Monica Alves
Député
Messages : 162
Enregistré le : 17 juin 2014, 20:42
Type de compte : PNJ (secondaire)
Avatar : Daisy Marie
Parti Politique : Parti Hédoniste
Résidence : Norijo (MYCONOS - GRECE)
Date de naissance de votre personnage : 12 avr. 1990

Qui sommes-nous ?

Message par Monica Alves »

Image
Le Centre National LGBT a pour objet de créer une solidarité entre associations, unir les forces militantes et partager les expériences. Il regroupe des centres Lesbiens, Gays, Bi et Trans (LGBT) et des associations locales ou nationales LGBT, qui agissent en Frôce.

Le Centre National LGBT dirige la réalisation de son objet aussi bien à l'intention de ses membres qu'à l’intention des associations non membres, qu'elles soient LGBT ou non.

Le Centre National LGBT vise donc à la création et à l'animation d'un espace d'échanges de vues, d'informations et de pratiques et à l'élaboration de réflexions, démarches et actions communes à l'exclusion de tout flux de soutien financier entre membres.

Le Centre National LGBT respecte l'indépendance de pensée et d'action de chaque membre. Il respecte la laïcité républicaine et est indépendant de toute organisation religieuse, confessionnelle, philosophique, politique ou syndicale.

Le Centre National LGBT, dans l'esprit des principes de Jogjakarta, de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen inscrite dans le préambule de la Constitution du 4 octobre 1958, prenant appui sur tous les textes, lois, décrets, règlements, résolutions, chartes ou principes, tant nationaux qu'européens ou internationaux, concernant les droits humains, existants ou à venir, a également pour objet de :

- Faire progresser et défendre les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles et transgenres, ainsi que les intérêts collectifs des membres de l'association, en assurant notamment la promotion de l'égalité effective des droits des personnes.

- Lutter contre les propos, mutilations ou toutes les formes avouées ou non de discrimination, d'exclusion, d'injures, de violences et d'agressions, notamment celles basées sur l’orientation sexuelle, le sexe, l’indétermination de sexe, l'identité de genre, à l'encontre d’individus, de groupes, ayant des pratiques homosexuelles, bisexuelles ou perçues comme telles.

- Faire reconnaître la dignité des personnes homosexuelles, bisexuelles, transsexuelles et transgenres en intervenant publiquement en faveur des droits de ces personnes, dans le cadre et dans l'éthique des luttes liées à la promotion des droits humains et des libertés fondamentales.

- Défendre notamment les principes énoncés dans les Déclarations des Droits de l'Homme de 1789 et 1793, la Déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948 (ONU) et la Convention européenne des Droits de l'Homme, ou dans tout texte à venir, pour faire appel à ces principes et combattre l'injustice, l'illégalité, l'arbitraire, l'intolérance, toutes formes de discriminations et notamment l'atteinte au principe fondamental d'égalité entre les êtres humains.

- Soutenir la création et faire connaître les cultures lesbiennes, gays, bi, et trans.

- Conduire des actions dans le domaine de la santé communautaire en faveur des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles et transgenres, et leur entourage. Dans le cadre de ses coopérations, elle a une politique de prévention et de réduction des risques sexuels ; elle lutte notamment contre les infections sexuellement transmissibles et contre le VIH/sida et les hépatites.

- Mener ou favoriser les études et les recherches relatives aux objets des présents statuts.

- D'œuvrer pour la reconnaissance pleine et entière de la déportation des homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale ; d'entreprendre des actions pour le maintien et la transmission de cette mémoire, notamment en participant à la Journée nationale du souvenir de la déportation ; mener ou favoriser les études et les recherches relatives à cette réalité historique.

- D’agir sur tout le territoire national, européen et international pour poursuivre l'objet de l'association en favorisant, le cas échéant, les échanges entre les organisations partageant nos objectifs, en développant des projets inter-associatifs et des stratégies d’actions communes, voire adhérer à des fédérations nationales ou internationales.

Le Centre National LGBT peut ester en justice pour la poursuite de son objet, en exerçant notamment les droits de la partie civile devant toutes les juridictions compétentes, pour elle-même ou en faveur des victimes la sollicitant.

Répondre

Retourner vers « Centre national LGBT »